La Lithothérapie

Aujourd’hui j’aimerai bavarder un peu sur un sujet qui m’intéresse depuis pas mal de temps maintenant : la lithothérapie. J’ai d’ailleurs ouvert une catégorie spécialement dédiée à cette pratique qui mérite qu’on s’y intéresse, pour le peu qu’on aime les thérapies alternatives.
La lithothérapie, pour commencer par une notion de vocabulaire, c’est la thérapie par les pierres. Lithos, en grec, signifie pierre. Thérapie…bah… thérapie ! ^^ Certains désignent cette pratique sous le vocable de lapidothérapie ou encore cristallothérapie.
Mais grosso modo, c’est la même chose.

Une pratique pas si nouvelle que ça ? :

Depuis la plus haute Antiquité, les Hommes s’intéressent à leur environnement naturel, et les pierres ne font pas exception. Ils prennent en considération leur beauté, leur couleurs, leur dureté, la manière de les travailler, pour en réaliser toute sortes d’outils et d’objets divers, des pointes de flèches en obsidienne aux bijoux somptueux en lapis-lazuli, en passant par les statues des divinités en cornaline, ou encore les amulettes protectrices en turquoise.

Mais, en dehors de ces aspects de la vie quotidienne des Hommes des temps anciens, les pierres font l’objet d’un intérêt tout particulier : la médecine.
Comme les plantes, les pierres se voient ornées de propriétés thérapeutiques diverses. Ces propriétés surgissent tout droit de croyances, de mythes, mais aussi d’applications sur les malades et les biens portant. Ces dernières confirment bien souvent les mythes qui entourent ces « cailloux ».

Rien que dans le Lévitique, les Douze Tribus sont associées à des pierres gemmes. On trouve dans les Cyranides, texte datant de l’époque impériale, une importante documentation sur les pierres. Par exemple, au sujet du jaspe, il est dit qu’il permet de soigner les maux d’estomac.

Chez les égyptiens, le papyrus Ebers, qui recèle d’innombrables préparations médicinales, nous livre une recette pour soigner les problèmes oculaires, en utilisant de la malachite ou encore de la galène sous forme de khôl.

Au Moyen-Âge (oui, on à fait un sacré bon dans le temps !^^), divers personnages ont écrit de nombreux traités de médecine de renom. On peut citer par exemple Hildegarde de Bingen, célèbre abbesse germanique qui a parlé autant de médecine par les plantes que d’alimentation, mais également des pierres et métaux précieux. Elle livre dans ses écrits les maux qu’ils peuvent soigner ainsi que la manière de s’en servir.

Paracelse, grand médecin alchimiste et philosophe (rien que ça !) nous parle également des vertus des pierres précieuses pour la santé.

Qu’en est-il aujourd’hui ?

A nouveau, on va faire un énorme bon dans le temps pour arriver sans ménagement à notre époque. De nos jours, on entend de plus en plus parler des médecines dites « alternatives ». La lithothérapie ne fait pas exception à la règle quoi qu’elle ait tout de même de sérieux détracteurs.
En effet, la lithothérapie diffère en un point à la phytothérapie et l’aromathérapie.
Les scientifiques sont unanimes : les plantes et leurs essences ont des vertus thérapeutiques.
Ce qu’ils acceptent difficilement : les effets des plantes et des essences sur les émotions.

Et ils acceptent encore moins l’idée que l’énergie des pierres (si tant est qu’ils osent y croire) puisse agir tant sur le plan mental que physique. Car c’est un peu ça la lithothérapie.

Les pierres reçoivent et émettent de l’énergie. Toute personne souhaitant utiliser les pierres comme aide au bien-être doit alors prendre cela en compte. Généralement, la couleur parfois la forme, mais également les molécules qui la composent indiquent les propriétés générales de la pierre.

On peut utiliser les pierres pour une flopée de choses. Simplement pour le bien-être quotidien, ou alors en complément d’une thérapie plus poussée lors de problèmes de santé. Mais également pour régler des soucis d’ordre émotionnels dans une démarche de développement personnel. Enfin, et j’aborderai certainement cela au fil de certains articles, les pierres peuvent aider à prendre simplement soin de son corps.

Ce que les scientifiques reconnaissent est proche de la lithothérapie mais n’intègre pas nécessairement cette dernière : l’oligothérapie : garder la santé ou la recouvrer grâce aux minéraux essentiels que l’on trouve en premier lieu dans une alimentation équilibrée et variée.

Mais alors, comment on les utilise, ces « cailloux » ?

La réponse est à la fois simple et compliquée.
La réponse simple d’abord : la lithothérapie est une pratique à portée de tous. Il n’est pas nécessaire d’avoir fait math sup’ pour comprendre et pratiquer la lithothérapie.
Il suffit d’avoir les bonnes informations sur les pierres qui peuvent correspondre à ce qu’on cherche, puis la pratique arrive.

Pour la pratique simple et basique : le port des pierres, la méditation accompagnée des pierres peuvent déjà pas mal aider (pierre roulée, brute ou taillée). Laisser une pierre d’une certaine taille dans une pièce d’une maison peut faire bénéficier les occupants des bienfaits de la pierre.
Si on souhaite porter les pierres, les bijoux type boucles d’oreilles, bracelets, colliers, pendentifs, bagues peuvent être de bons supports.

La réponse plus compliquée : là il faudra s’investir un peu plus dans le monde de la lithothérapie. Apprendre à connaître le corps et ses dimensions (les chakras, les méridiens), qui permettront de cibler de manière infiniment plus précise les problèmes auxquels nous pouvons être confrontés. Il faut également comprendre les pierres dans leur essence afin de pouvoir réaliser des synergies de pierres qui agiront de sorte à se soutenir les unes et les autres face à un souci qu’on souhaite régler.

De bons livres, ou des participations à des stages sont toujours appréciés pour cela, sans oublier la pratique, qui est fondamentale dans un tel domaine.

Vers qui ou quoi s’orienter pour apprendre ?:

Ce blog !^^ Non je plaisante (…ou pas !), il existe de très bons livres qui abordent le sujet avec sérieux. Je pense par exemple aux ouvrages des deux grands lithothérapeutes que sont Reynald G. Boschiero, ou encore Michael Gienger (il y a d’autres auteurs bien sûr).

Et puis bien entendu, il ne faut surtout pas s’empêcher de tester des pierres, d’en porter une pendant un jour ou deux pour savoir un peu ce qu’on ressent à son contact. De faire quelques séances de méditation histoire de s’harmoniser avec l’énergie de la pierre pour essayer d’entrevoir ce qu’elle peut nous offrir. En gros : s’essayer à l’expérimentation !

Le mot de la fin :

Pour finir cet article, parce que je ne vais pas écrire plus de lignes que ça. Car il y a tellement à dire que je ne sais pas si je pourrai le faire, ou pire encore, ça pourrait vous ennuyer… je vous taquine!^^ Quoi qu’il en soit cette présentation de la lithothérapie est assez rapide, brève et sans doute pas complète du tout. Mais je vous livre ainsi les principaux points de présentation de ce domaine qui tend à se faire connaître de plus en plus.

Donc, bien sûr, il y aura des fiches techniques qui mettront en lumière les propriétés des pierres. J’aborderai sans doute d’autres sujets sur la lithothérapie. J’espère que vous aurez plaisir à parcourir les articles concernés pour découvrir la lithothérapie, ou la redécouvrir, pour ceux qui la connaissent déjà !

L’Apothicaire.

Publicités
Cet article, publié dans Lithothérapie, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour La Lithothérapie

  1. A l'Ecole D'une Médium dit :

    Bon article et beau blog…
    Merci,

  2. L'Apothicaire dit :

    C’est gentil, merci! 🙂

  3. Florence dit :

    Merci pour cet article ! J’ai hâte de lire la suite, en tant qu’aspirante lithothérapeute passionnée par les pierres, ceci ne peut que me réjouir. J’aurai d’ailleurs des questions à te poser sur les élixirs sans alcool, mais ça fera peut-être l’objet d’un article ?

    • L'Apothicaire dit :

      Bonjour Florence et merci d’être passée sur le blog, je suis ravi que l’article te plaise!

      Alors oui, je réaliserai d’ici peu, un article sur les élixirs minéraux de manière globale, et j’évoquerai sans hésitation, la réalisation des élixirs sans alcool.

      Bien à toi.
      L’Apothicaire.

  4. Malterre dit :

    Me faire parvenir toute information et formation sur la lithotherapie. Merci Cecile Veasna Malterre 0612731030

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s