La mauve, de la douceur végétale

Le terme « mauve » dérive du grec « Malakos » se traduisant par « mou ». Nous trouvons également les dérivés « Malachê » ou « Molochê ». Cela en dit déjà long sur les propriétés qui lui incombent, mais nous le verrons plus en détails ultérieurement.

Il existe plusieurs espèces de mauves, du genre Malva. Via cet article, je traiterai de la grande mauve, ou Malva sylvestris. Mais entendons-nous de suite, toutes les mauves, ainsi que la guimauve – cette dernière faisant partie de la même famille – (Malvacées) ont des propriétés similaires.

Pour donner tout de même quelques noms, je citerai la mauve alcée, la mauve à feuilles rondes ainsi que la mauve crépue.

La mauve est connue de puis l’Antiquité. Elle était déjà utilisée comme remède et aliment.
Cicéron ou Homère voient en elle un aliment de qualité.
Elle était cultivée aussi bien comme plante potagère que médicinale.

Les pythagoriciens la considéraient comme excellente contre les maux du ventre, les aphtes. Mais aussi pour modérer les passions et libérer l’esprit.

Le Moyen-âge perpétue la culture de la mauve comme en témoigne le Capitulaire de Villis. Ses usages se trouvent également êtres médicinaux et Hildegarde de Bingen, célèbre abbesse du XIIème nous le montre en conseillant de piler de la mauve dans du vinaigre pour soigner les accès de fièvre.

Plus tard, le botaniste Matthiole fera de la mauve une véritable panacée tant il lui trouve divers usages.
Il conseille par exemple d’utiliser sa racine comme « dentifrice » en l’ayant faite macérer un jour dans l’eau, puis enveloppée encore humide pour la cuire à la cendre. Une fois séchée, c’est cette racine qui sera utilisée comme soin dentaire.

Petite anecdote culinaire : la mauve fait l’objet d’un plat à part entière au Maghreb, il se nomme comme la plante elle-même : khobiz (le kh se prononce comme le « r » dans « train « ).

Pour sa culture, il faut savoir que la mauve pousse généralement dans les terrains vagues. Elle ne nécessite pas vraiment d’entretien, mais il est préférable de l’exposer au soleil.
On récoltera les feuilles avant floraison. Les fleurs seront récoltées avant floraison complète.

La mauve devra faire l’objet d’un séchage rapide et à l’ombre. Elle sera conservée dans une boîte hermétique et dans un endroit sec. En effet, la mauve contient un mucilage, ce qui la rend particulièrement sensible à l’humidité.

Et c’est justement ce mucilage qui offrira les principales propriétés qui suivent.
A ce titre, la mauve est un excellent émollient et laxatif. Elle est également pectorale, calmante et diurétique.

La mauve sera alors utilisée comme adoucissant dans toutes les maladies inflammatoires telles que les pharyngites, les glossites ou encore les bronchites. Les constipations chroniques trouveront en la mauve une très bonne solution.

Grâce à son action émolliente et adoucissante, l’asthme, les irritations du tube digestif, des voies urinaires pourront être soignés.
Les dermatoses, les abcès, vaginites et piqûres d’insectes également. Tout comme les gingivites, les hémorroïdes, les conjonctivites ainsi que les toux.

Voilà, je crois avoir fait le tour des principales propriétés que recèle la grande mauve. Comme quoi, même les plantes qui passent souvent inaperçues aux yeux des gens (voir qui passent carrément pour des mauvaises herbes) peuvent nous être bien utiles.
Douce et velouté, la mauve nous invite à sa rencontre pour découvrir toute la tendresse dont elle peut nous faire part.

L’Apothicaire.

Sources :
– Jean Valnet, La phytothérapie, Se soigner par les plantes.
– Paul-Victor Fournier, Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France.

Images :
L’Apothicaire.

Publicités
Cet article, publié dans Herbier, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s