Baume anti-douleurs

Baume anti douleur - 1

Aujourd’hui je vous propose une petite recette concoctée par mes soins, d’alpha à omega.
Comme le titre l’annonce, il s’agit d’un baume qui vise à soulager les douleurs. Mais il est question ici des douleurs musculaires et articulaires.

En cette période hivernale, les douleurs musculaires deviennent le quotidien de certaines personnes. D’autres voient leurs articulations les tourmenter en cette même période.
En effet, le froid provoque un stress sur l’organisme, lorsque ce dernier se voit astreint de contracter les vaisseaux sanguins pour se réchauffer.
À la longue, cette contraction se répercute sur les muscles en occasionnant ces fameuses douleurs.
L’atmosphère humide et froide renforce les douleurs articulaires chez les personnes qui y sont sujettes.

En dehors de cet aspect physiologique « normal » intrinsèque à la froide saison, les douleurs musculaires et articulaires peuvent survenir après un effort physique d’une certaine intensité.
Un mauvais échauffement (surtout en hiver) ainsi que de mauvais mouvements peuvent générer ces douleurs.
Très vite, elles deviennent alors un véritable calvaire pour ceux qui doivent, au quotidien, assurer une performance physique, que ce soit pour le travail, ou les tâches quotidiennes.

Concernant les douleurs articulaires, ce baume concerne avant tout les douleurs dues aux mauvais mouvements, ou à de mauvaises positions (durant le sommeil, par exemple). Il peut être utilisé comme antalgique d’appoint en cas d’arthrose ou d’arthrite (mais il faudra aller plus loin, avec d’autres solutions).

Avant toute chose, je vous livre la recette, puis, j’interviendrai point par point en ce qui la concerne.

Pour 100g de préparation :

– 40% de cire de soja
– 60% d’huile de sésame
– 5% d’huiles essentielles :
* HE d’Eucalyptus citronné (Eucalyptus citriodora) : +- 60 gouttes.
* HE de Genévrier commun (Juniperus communis) : +- 60 gouttes.
* HE de Gingembre officinal (Zingiber officinale) : +- 60 gouttes.

– Nécessaire au bain-marie
– Spatule en plastique
– Contenant pour 100g.

Donc, revenons sur ces ingrédients.

D’habitude, lorsqu’il s’agit de baume, la cire d’abeille est presque une constante, on la trouve quasiment partout. J’ai préféré utiliser la cire de soja (très souvent employée dans les bougies de massages) pour son remarquable toucher sec. En effet, certains baumes sont peu attrayants lorsqu’on sait qu’ils laisseront à la peau un film bien gras, peu pratique au quotidien. La cire de soja est donc un ingrédient de choix dans ce cas (bien qu’il existe d’autres cires qui le permettent).

Petite note intéressante, la « cire » de soja n’existe pas à l’état naturel, il s’agit de l’huile que l’on soumet au procédé d’hydrogénation pour l’obtenir. Son point de fusion étant relativement bas (+- 50°C), elle est très intéressante lorsqu’il faut chauffer les ingrédients.

A propos de l’huile de sésame, son efficacité concernant les douleurs articulaire est très intéressante pour notre recette.

Passons désormais aux huiles essentielles. Je me suis penché sur trois huiles essentielles qui permettent une action antalgique et anti-inflammatoire efficace. J’ai préféré un dosage à 5% pour éviter tout risque, bien qu’à ce niveau le risque soit minime, mais optons pour la prudence.
Ayant un retour sur ce baume, je peux confirmer qu’il est efficace contre les douleurs. Le dosage n’a donc pas lieu d’être surestimé.

Modus operandi :

Tout d’abord, veillez à nettoyer correctement vos mains ainsi que vos ustensiles.

Commencez par chauffer, dans une marmite, l’eau qui servira au bain-marie. Ne portez pas à ébullition. Puis, mesurez à l’aide d’une balance électronique, tous vos ingrédients (hormis les huiles essentielles), en les disposant dans un bol qui ira se placer par la suite, dans la marmite.

Donc, plus précisément, placer la cire, puis l’huile. Ne mettez surtout pas tout de suite les huiles essentielles. La chaleur risquerait de les détériorer, dans le meilleur des cas, une partie de vos huiles se volatiliseront. Nous serons alors bien loin des 5% de principes actifs…

Une fois la cire bien fondue dans l’huile de sésame (vous remuerez à l’aide de la spatule de temps en temps), retirez de la marmite et laissez refroidir (pas durcir).

Lorsque vous estimerez que la température est assez basse (tenez la base du bol durant quelques secondes si vous n’avez pas de thermomètre culinaire), vous pourrez ajouter les huiles essentielles.
Entre chaque ajout d’huile essentielle, vous remuerez délicatement à l’aide de la spatule, avant de passer à la prochaine.
Enfin, dans un contenant propre, versez doucement le mélange, puis laissez durcir la préparation. Il est tout à fait possible de la couvrir et de la placer au réfrigérateur pour accélérer le processus (pour ceux qui seraient impatients =D).

Enfin, lorsque le baume aura durci, étiquetez en notant la date de conception ainsi que la liste des ingrédients. Ce baume pourra se conserver quelques mois dans de bonnes conditions. Vous pouvez tout à fait le placer au réfrigérateur.

Posologie et précautions:

Je conseille d’appliquer ce baume matin et soir, après la douche. Il est également possible de l’appliquer dans la journée, lors d’une phase aigüe de la douleur. Masser délicatement la zone en effectuant des cercles avec la main sur la zone à traiter, jusqu’à absorption par la peau. Ce baume est réservé à l’adulte. Les femmes enceintes et allaitantes ne doivent pas l’employer. En outre, il ne devra pas être étalé sur tout le corps, mais précisément sur les articulations et/ou les muscles douloureux, et ce sur une période ne dépassant pas trois semaines (qui sera suivie d’une semaine « neutre ») avant reprise du baume. Bien entendu, si les douleurs sont aigües et persistantes, je vous invite à consulter un professionnel de la santé. Ne pas ingérer.

En parallèle, des petits exercices d’échauffement (selon votre mobilité) sont conseillés pour préparer votre corps à faire fonctionner vos muscles durant un effort, sans provoquer de dommages. L’échauffement n’étant pas l’exclusivité des sportifs, pour commencer une bonne journée, il est tout à fait possible d’effectuer ce genre d’exercices.

L’Apothicaire.

Cire soja - Copie

Publicités
Cet article, publié dans Codex: Préparations médicinales, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour Baume anti-douleurs

  1. Sylviane dit :

    Plusieurs de vos recettes m’intéressent, mais je ne sais pas où trouver les ingrédients. De plus j’habite loin de la première ville qui de plus est toute petite! Pouvez-vous me donner des sites où on peut les acheter? Il en va de même pour les réceptacles, les tubes, les flacons…..Merci de me répondre et merci de partager votre savoir.
    Sylviane.

  2. L'Apothicaire dit :

    Bonjour Sylviane,

    Merci de l’intérêt que vous portez à mes recettes. 🙂
    Pour ce qui est d’un site internet qui regorge d’ingrédients très intéressants pour confectionner ce type de recettes, je vous conseille la boutique Aroma-Zone (http://www.aroma-zone.com/aroma/accueil_fra.asp).

    Cette boutique propose un très large choix d’ingrédients (huiles essentielles, huiles végétales, émulsifiants, cires, poudres en tout genre, flacons). Vous y trouverez certainement tout ce qu’il vous faut. De plus, c’est une des rares boutiques qui propose des prix très intéressants. Personnellement, je me fourni chez eux, et j’en suis très satisfait !

    Au plaisir. 🙂

  3. viviane dit :

    Bonjour, dans un gélulier peut on mélanger de la poudre d’ortie avec des huiles essentielles ? pour éviter de prendre avec du sucre ou du miel , d’avance merci pour la réponse. Viviane

    • L'Apothicaire dit :

      Bonjour viviane,
      Pour prendre des huiles essentielles via gélules, je vous conseille de les disperser dans de l’amidon de maïs de manière homogène (c’est primordial), puis de remplir vos gélules avec ce mélange. Faites en sorte que toutes les gélules contiennent à peu près la même quantité de mélange.
      Veillez à ne pas surcharger l’amidon en huiles essentielles, auquel cas, celles-ci risqueraient de « fuir » des gélules.

      😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s