Du pollen et des abeilles… une synergie essentielle!

Pollen1

Le printemps n’est pas encore là, mais les abeilles attendent avec impatience la naissance des fleurs afin de profiter de tous les bienfaits qu’elles apporteront.
Mais, malgré le temps hivernal que nous traversons, j’aimerais parler d’une substance végétale absolument incroyable, mais dont l’usage n’est pourtant pas très répandu.

Comme le titre l’indique, il s’agit du pollen. Avec le miel, la propolis et la cire en tête de liste, le pollen fait partie de ce qu’on nomme communément  les « produits de la ruche ».

Ces produits de la ruche servent avant tout aux abeilles, leur permettant de vivre, de se développer et de se reproduire dans un environnement qui leur est souvent hostile et des biotopes en danger.

Le pollen, qu’est-ce que c’est, et à quoi ça sert ?

Je pense que bon nombre d’entre vous avez des souvenirs des cours de SVT du collège ou du lycée, où l’on apprend quelques connaissances élémentaires sur le monde végétal.

Mais pour rappel, disons simplement que le pollen est l’élément fécondant mâle des végétaux qui sert à la reproduction des espèces, voir des croisements spécifiques.
Pour qu’une fleur soit fécondée, il faut que le pollen se dépose sur le pistil de celle-ci. Pour cela, plusieurs facteurs peuvent aider le pollen à se déplacer vers une fleur. Le vent, le permet. Mais il n’est pas le facteur principal.
En revanche, les abeilles le permettent très bien. Elles butinent de fleur en fleur à la recherche du précieux nectar, et par la même occasion, se poudrent de pollen qu’elles déposeront involontairement sur les fleurs voisines. Sans elles, la reproduction des végétaux serait complètement compromise, on peut donc leur dire merci !

Ce pollen sera en partie aggloméré (par une espèce de nectar) sur leurs pattes, en pelote. Donc, chaque pelote est composée de milliers de grains de pollen.
Une fois arrivées à la ruche, elles détachent les pelotes de pollen. Ce pollen servira à nourrir les larves qui deviendront des abeilles elles aussi.

Une partie du pollen est donc récoltée par les apiculteurs. On trouve sur le marché du pollen frais vendu sous vide, mais également du pollen sec vendu en pot ainsi que du pollen en poudre vendu en gélules.

La riche composition du pollen.

Pour comprendre l’intérêt nutritionnel et curatif du pollen, faisons un petit détour du côté de la composition du pollen. C’est un complément alimentaire très riche et varié dans sa composition.

En effet, notons tout d’abord que le pollen contient à la fois des glucides, des protéines et des lipides.
Si on veut quelques chiffres, voici un petit graphique en secteurs que j’ai réalisé à partir des données générales :

Pollen secteurs
Ces données ne sont pas précises et ne donnent qu’un aperçu partiel de ce que peut contenir le pollen apporté dans la ruche par les abeilles.
De plus, il existe divers pollens, on peut trouver dans le commerce des pollens monofloraux comme polyfloraux, ce qui nous laisse une certaine marge entre les chiffres généraux et les analyses au cas par cas.

Nous voyons qu’il y a une grande part de glucides ainsi que de protides (protéines et acides aminés associés) : ce qui fait du pollen un complément alimentaire très énergétique.
Concernant la part d’eau, elle est relative, surtout en fonction de la forme qui vous sera proposée à l’achat (fraîche, sèche, en poudre etc.).

Les lipides sont plus discrets et sont essentiellement composés d’acides gras essentiels.
A propos de la part « Autres », il s’agit principalement de vitamines, de minéraux et oligo-éléments.

Parmi les vitamines, on trouve diverses vitamines du groupe B : 1-2-5-6-8-9-12.
La vitamine C, D et E sont présentes également. Un petit peu de vitamine A, à l’état de traces.

Concernant les minéraux, là aussi, la liste est longue !
Le pollen contient : fer, silice, phosphore, magnésium, soufre, potassium, manganèse, calcium, chlore, silicium et cuivre. Il y a également du sélénium à l’état de traces.

Enfin, le pollen contient également de la cellulose.

C’est dire, donc, à quel point la composition du pollen est riche et très intéressante !

Les bienfaits du pollen.

Grâce à sa richesse (que nous venons de passer en revue), le pollen présente l’avantage d’avoir un effet bénéfique sur plusieurs plans. Effectivement, sachant que toutes les fonctions métaboliques du corps trouvent leur « carburant » dans les éléments essentiels (vitamines, minéraux, oligo-éléments & co.), l’apport quotidien de ces éléments améliorera ces fonctions.

D’un point de vue très global, le pollen est intéressant contre les fatigues générales (asthénies), en agissant sur le système nerveux. Il sera également utile lors des convalescences ou des périodes difficiles en tant que reconstituant.

Pollen2A ce titre, le pollen sera intéressant contre les dépressions, mais aussi l’anxiété, le stress et la mauvaise humeur.
Les insomnies peuvent y trouver un très bon traitement de fond.

Le pollen va agir favorablement sur la sphère digestive. Il va notamment permettre un équilibre du poids : il favorisera une prise de poids s’il le faut et une perte de poids pour les concernés.
Il permet de traiter les constipations mais les diarrhées également.
Il pourra soutenir un traitement contre les hépatites chroniques. Il améliorera l’activité hépatique et les fonctions intestinales. Il sera intéressant contre les parasitoses intestinales.

Sur le plan génital, le pollen améliorera les fonctions de la prostate (il en est également un anti-inflammatoire) et soulagera les troubles menstruels. Il peut agir en faveur de la libido et soutenir un traitement contre l’infertilité masculine.

Concernant la circulation sanguine, le pollen sera utile contre l’anémie, mais aussi pour améliorer la production de globules rouges. Il aidera à combattre l’athérosclérose (dépôt de graisse dans les artères) et l’artériosclérose (durcissement des artères). Les traitements contre les arythmies ainsi que les insuffisances cardiaques pourront être complétées par un apport quotidien en pollen.

Les rhumatismes ainsi que l’arthrite pourront être soulagés également (toujours en accompagnant un traitement quelconque).

De par sa capacité à fortifier les capillaires sanguins, le pollen aura une action très bénéfique contre la faiblesse du cheveu et sa chute. Il tonifiera également la peau.

Le pollen sera intéressant contre l’asthme, les bronchites et les rhinites (avec tous ces termes en « ites », vous noterez que le pollen sert d’anti-inflammatoire).

Enfin, le pollen pourra contribuer à améliorer le système immunitaire ainsi qu’à soutenir la vue.

Cet ensemble de bienfaits exposés ici ne saurait être exhaustif, mais voilà les « quelques » indications en ce qui concerne le pollen.
Notez que bien souvent, le pollen va aider en traitant le « terrain », je préciserai juste après.

Posologie de la cure de pollen.

Attention à ce qu’on peut lire ça et là sur internet. Certains vous vanteront le pollen comme étant un élément absolument miraculeux qui pourra tout régler comme par magie. D’autre, à l’extrême contraire, vous diront qu’en fait, le pollen n’est pas si intéressant que ça pour les Hommes.

Comme toujours, choisissons la voie du milieu.

Nous l’avons vu, le pollen contient bon nombre d’éléments essentiels au bon fonctionnement du corps. Celui-ci est une « machine » très complexe.
Et bien souvent en matière de « traitement » par les vitamines, minéraux et oligo-éléments, c’est la chronicité qui rend cet apport autant efficace.
Un peu comme les pastilles effervescentes de vitamines qui sont très vendues. Celles-ci n’ont d’effet « visibles » qu’à partir de 3 à 4 semaines.

Pour le pollen, c’est le même principe. Une cure pourra durer entre 1 et 3 mois.
Le dosage conseillé se situe entre 15 et 20g de pollen par jour.
Ce qui équivaut à peu près à 1 cuillère à soupe bombée de pollen.

Vous pouvez diviser cette dose en deux si vous souhaitez la répartir à deux moments de la journée, ou tout simplement prendre la dose journalière d’un seul coup. C’est à votre convenance.

En revanche, il est conseillé de ne pas réduire le dosage tout autant qu’il ne faudra pas surdoser !
Ce n’est pas parce que c’est naturel et tout et tout, qu’il n’y a aucun danger. Le risque zéro n’existe pas.
Aussi, je vous conseille vivement d’en parler à votre médecin si vous souhaitez faire une cure et que vous prenez dans le même temps un traitement ou autre.

Préférez le consommer le matin à jeun.
Vous pouvez tout à fait diluer les pelotes dans un verre d’eau.
Le goût est assez spécial (un goût de paille chaude, qui ne me déplaît pas plus que ça), à l’odeur ça me fait légèrement penser aux fameux « Miel Pops » ^^
Quoi qu’il en soit, si vous n’aimez pas l’odeur, vous pouvez tenter de diluer les pelotes dans un verre de jus de fruit.
Vous pouvez également, si vraiment ça ne vous rebute pas, mâcher directement les pelotes.

Deux cures par an sont généralement conseillées.

Pour finir:

Voilà ce que je pouvais vous dire. Un complément alimentaire à plusieurs facettes, le pollen contient des éléments indispensables à la vie qui font de lui un véritable soutient au quotidien ainsi qu’un allié de taille contre de nombreux soucis et pathologies diverses.
Encore une fois, l’union du végétal et des abeilles nous donne le meilleur, à nous de savoir en tirer profit sans léser la nature. C’est également une occasion supplémentaire de choyer nos chères abeilles, qui font pour nous un travail titanesque et nous rendent un service des plus importants sur Terre.

L’Apothicaire.

Pollen3

Sources :
– Elisabeth Andreani, Les secrets du miel. Cuisine, santé, maison, etc., éditions Larousse 2011.
– naturavox.fr
– guide-phytosante.org
– catoire-fantasque.be
– wikipédia

Publicités
Cet article, publié dans Alimentation, Herbier, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Du pollen et des abeilles… une synergie essentielle!

  1. Cenwen dit :

    Merci pour cet article intéressant, bien documenté et très agréable à lire 🙂 J’ai appris plein de choses ♥
    Bonne soirée 🙂

  2. L'Apothicaire dit :

    Merci Cenwen 🙂
    Ton commentaire me fait plaisir! 😉

  3. Benrais dit :

    Merci beaucoup. C’est apaisant et réconfortant rien qu’à la lecture.
    Merci l’Auteur et les abeilles aussi.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s