L’Aventurine, alliée du coeur et du corps

Aventurine1

Me revoilà après quelques temps d’absence !   Je n’ai pu être très présent de par un emploi du temps chargé qui m’obligeait à faire passer certaines choses en priorité. Je préférais laisser légèrement de côté le blog afin de mieux m’y consacrer par la suite, plutôt que d’écrire des articles bâclés… juste par pure logique « productiviste ».
Et me voici à vous parler de l’aventurine, une pierre souvent peu connue mais qui mérite, à mon sens, qu’on y prête attention.
Elle revêt plusieurs aspects qu’il est intéressant de connaître et d’expérimenter. Mais trêve de bla bla et passons désormais à l’article proprement dit.

Aventurine… ce nom autant étrange que mystérieux a pour origine une cocasse anecdote.
Figurez-vous qu’aux alentours du XVIIIe siècle, un verrier italien réalise, par hasard (per aventura, en italien), un mélange particulier qui donna un verre de couleur verte aux fines particules brillantes.
C’est cette expression italienne qui donnera à la pierre son nom. En effet, la variété de quartz dont nous parlons ressemble à l’invention fortuite du verrier.

Mais l’aventurine était déjà connue depuis la Haute Antiquité, en Grèce par exemple, mais également en Inde (connue sous le nom de Jade Indien).

Les aspects minéralogiques :

De formule SiO2 (Dioxyde de Silicium), l’aventurine est  donc une variété de quartz.
Ses couleurs varient du vert au rouge en passant par le bleu. Elle contient des inclusions d’hématite, de mica ou même de fuchsite (ce qui lui donne cet aspect « pailleté » caractéristique) : à cela, on ne peut plus la confondre avec le jade (comme c’est parfois le cas).

Dans cet article, il sera question de l’aventurine verte.

Sa dureté est de 7 sur 10 sur l’échelle de Mohs.
On trouve de l’aventurine aux États-Unis, mais également en Inde ou au Brésil.

Les propriétés physiques :

L’aventurine est une pierre qui agit de façon intéressante sur la sphère cardiaque : elle permet d’apaiser les tachycardies, elle interagit contre les problèmes cardiovasculaires et notamment contre l’athérosclérose (en association à un traitement médicamenteux et une hygiène de vie saine).

Mais l’aventurine ne se limite pas à cela. Elle agit également contre les asthénies en stimulant les surrénales et possède une action équilibrante du système nerveux. Elle parviendra donc également à calmer les effervescences.

Aventurine2bisL’aventurine agira tout autant sur la sphère hépatique (en tant qu’équilibrante là aussi), en plus de régler les affections cutanées : acné, eczéma, psoriasis, boutons etc. (toujours en accompagnant un autre traitement). A ce titre, incorporer une huile dynamisée d’aventurine dans une crème ou un gel sera tout à fait approprié, que ce soit pour une application préventive ou curative.
Afin de renforcer les cheveux et de combattre les pellicules, l’aventurine sera d’une aide précieuse.
L’entretien des muscles (et la détente de ceux-ci) ainsi que la motricité des membres pourront être accompagnés par l’aventurine. Elle pourra accompagner les jeunes adolescents durant leur croissance.
Enfin, elle aidera à stimuler le système immunitaire.

Les propriétés émotionnelles :

Nous l’avons vu plus haut, l’aventurine permet d’aider à combattre les affections cardiaques. Il en va de même si on se penche du côté émotionnel. L’aventurine permet en effet de calmer les très fortes émotions ainsi que les états nerveux et anxieux. En outre, elle aide au lâcher-prise.
Associée au quartz rose, elle s’illustrera parfaitement à travers un bon travail sur nos propres émotions.

De plus, l’aventurine permet à quiconque s’ouvrant à elle de clarifier le mental et de prendre les bonnes décisions, généralement concernant des choix importants lors de changements dans la vie ou concernant des projets envisageables. Cela, tout en gardant une vision positive de la vie.

L’aventurine aidera à voler de ses propres ailes, à devenir autonome. Elle permettra également d’éviter de se faire « pomper » son énergie par les autres.

Pour finir sur ce volet, l’aventurine peut amener à une meilleure ouverture d’esprit et une plus grande tolérance.

Les Chakras, la purification, le rechargement :

L’aventurine trouvera parfaitement sa place sur le Chakra du cœur. Néanmoins, elle pourra très bien être utilisée sur le Chakra racine, sacré ou du plexus si le but est de stimuler les surrénales, par exemple.

On la purifiera à l’eau distillée salée et la rechargera à la lumière solaire.

Voilà pour la synthèse des informations utiles concernant l’aventurine : une pierre cordiale qui se laisse approcher facilement et qui invite au calme émotionnel et à l’affirmation de sa propre personnalité.

L’Apothicaire.

Aventurine3(Merci à Valérie & Ronan pour m’avoir offert ce très bel ange d’aventurine !)

Sources:
– Reynald Boschiero, Le Guide des pierres de soins.
– Florence Mégemont, Dictionnaire des pierres et minéraux.
– juliaboschiero.over-blog.com
– gembid.fr

Publicités
Cet article, publié dans Lithothérapie, est tagué , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour L’Aventurine, alliée du coeur et du corps

  1. Baroulier dit :

    Merci pourcet article l’avanturine est un élixir minéral que je propose à mon fils de 10 ans très sensible

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s