Dentifrice naturel aux trois plantes

1

Aujourd’hui, une petite recette toute simple Chez l’Apothicaire !
Je parle bien sûr du dentifrice. Pourquoi se « casser la tête » à vouloir faire son dentifrice quand le commerce en propose des prêts à l’emploi ?

Bonne question que voici ! Avez-vous déjà regardé les interminables listes d’ingrédients ?
Parfois, on n’aimerait pas savoir…

Qu’y a-t-il dans les dentifrices ?

2D’abord, le dentifrice est, à la base, une pâte sensée être frottée sur les dents pour les nettoyer. Ça, vous vous en doutez. Mais pour réaliser une pâte, pas besoin d’ingrédients ultra compliqués. Pourtant, les industriels se sont donnés corps et âme pour proposer des dentifrices sensés êtres plus performants année après année.

Qui n’a jamais vu la même marque de dentifrice promettre un sourire plus blanc que blanc, toujours plus blanc que l’année précédente ?
Qui n’a jamais vu de dentifrice promettre une action presque chirurgicale par la « pâte à dent » ?
Cela en est presque triste… mais je préfère en rire !
Un ami apprenti dentiste me disait un jour: « les dentifrices ne servent pas à grand chose, tout se joue dans l’action du brossage« .
Donc, à part pour conserver une haleine fraîche, ils sont inefficaces. Ce qui peut se comprendre vu l’absence (ou quasi absence) de principes actifs.

Les industriels utilisent un certain nombre de composants pas forcément top pour fabriquer leur dentifrice. Des ingrédients très controversés tels que le SLS (Sodium Lauryl Sulfate), parabensdiéthylène glycol (un antigel, oui….), fluorures et j’en passe. Je ne vais pas vous assommer avec une liste d’ingrédients aux noms aussi imprononçables qu’ils sont synthétiques…

Mais globalement dans les dentifrices il y a : une base eau+poudre, des agents de textures, des arômes et quelques extraits.
La plupart du temps, les produits synthétiques se trouvent être des agents de textures voire des arômes.

Recette pratique et facile :

Sur le net, vous pourrez trouver des recettes de dentifrice en poudre. Il s’agit d’argile et de poudre de plantes (parfois uniquement de la poudre de plantes).  Il suffit alors de tremper sa brosse à dents humide et de commencer le brossage. Personnellement, je ne trouve pas ça très pratique. D’une part, ce ne doit pas être très hygiénique de tremper sa brosse à dents à chaque brossage, mais en plus il peut y avoir de la poudre coincée entre les dents. Bref, ce n’est pas une pratique que je conseille.

En revanche, il est tout à fait possible de réaliser un dentifrice en « pâte » facile à faire et à utiliser.

Pour cela, de quoi aurez-vous besoin ?

– Carbonate de calcium : 34.6%
– Eau : 31.25%
– Glycérine végétale : 31.25%
– Bicarbonate de soude : 1.5%
– Gomme Xanthane : 0.4%
– Essence de citron : 0.33%
– HE de clous de girofle : 0.33%
– HE de menthe poivrée : 0.33%

Tout d’abord, veillez à parfaitement nettoyer vos mains, plan de travail, ustensiles de 3mesures, de prélèvements et vos réceptacles ainsi que le flacon. S’il vous faut un petit récapitulatif, c’est par « là ».
Une fois fait, nous pouvons passer à la conception, très simple.

Premièrement mesurez tous vos ingrédients avec une balance précise (au 0.1g est un must).
Dans un bol, vous allez délayer et disperser la gomme Xanthane dans l’eau. Versez-là donc en pluie tout en mélangeant (avec une fourchette propre ou un mini fouet) afin de former un beau gel.
Une fois le gel formé, vous ajouterez la glycérine végétale. Là aussi, mélangez bien de façon à ce que les deux liquides s’homogénéisent.

Dès que cela est fait, vous pouvez ajouter le carbonate de calcium. Petite précision : le carbonate de calcium n’étant pas hydrosoluble, il ne pourra être dispersé que par un mélange très bien fait. Mélangez donc bien la préparation de façon à ce que le carbonate se disperse dans tout le gel+glycérine.
S’il le faut, triturez avec votre fourchette pour vous aider à séparer les amas de poudre.
Bref, soyez énergique ! 😉

Une fois la pâte réalisée, ce sera le moment d’ajouter le bicarbonate de soude. Là aussi mélangez pour bien le disperser.
Puis, incorporez les huiles essentielles et essence et mélangez pour complètement homogénéiser la préparation.

Voilà ! C’est prêt ! Il vous suffira de conditionner dans un tube ou flacon « airless », comme sur la photo. Ce flacon à l’avantage de ne pas laisser entrer l’air lors de l’utilisation, ce qui permet une meilleure conservation. Si vous pouvez vous procurer un tube en aluminium comme les dentifrices industriels, c’est possible !  Z’avez le choix ! 🙂

Notez que ce dentifrice ne contient pas de tensioactif, ce qui fait qu’il ne mousse pas. Mais ça ne l’empêche pas de nettoyer les dents.
Ensemble, les huiles essentielles et essence citées ont une activité antibactérienne, antifongique et permettent également une haleine fraîche et parfumée.

N’oubliez pas d’étiqueter : liste des ingrédients + date de fabrication.
Ce dentifrice ne contient aucun conservateur, mais des huiles essentielles antibactériennes. Ce qui fait qu’il reste protégé contre les proliférations bactériennes, à condition de respecter des conditions d’hygiène normales lors de chaque utilisation.
Pour éviter toute prolifération, préparez des tubes de 50 à 70ml pour ne pas avoir à  garder très longtemps (plus d’un mois) la préparation.

Vous pouvez tout à fait ajouter un conservateur certifié Ecocert, au dosage recommandé.

Voyez qu’avec peu d’ingrédients, on peut tout à fait réaliser un dentifrice efficace. Ceux que l’on trouve généralement dans le commerce contiennent très peu d’actifs. La plupart du temps, il s’agit d’extraits de plantes (rarement des huiles essentielles) très faiblement dosées: ces extraits sont, à mon sens, plus marketing qu’efficients.
De plus, pour 50ml de dentifrice, cette recette ne vous coûtera que 0.65€!

Ici, avec un dosage à 1%, vous aurez un action réellement efficace, bien que le dosage semble faible. Mais sachant qu’il s’agit d’huiles essentielles et à usage multiple au quotidien, cela est bien suffisant pour l’hygiène buccale. A vous de jouer!

L’Apothicaire.

4

Publicités
Cet article, publié dans Hygiène & Soins du corps, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dentifrice naturel aux trois plantes

  1. danysis dit :

    Oups, j’avais passé outre le dentifrice… pourtant vital. 😉 Perso, dans le mien, j’y ai ajouté de la teinture mère de Ratanhia ! Traitement des saignements des gencives (grâce aux propriétés astringentes de l’extrait de racine) Une infusion à base de racines séchées peut être utilisée, en gargarismes, contre les affections bucco-dentaires : verser environ 150 ml d’eau bouillante sur 1 g de racines (1/2 cuillère à café), laisser infuser de dix à quinze minutes, puis filtrer. Rincer la bouche avec le filtrat, deux à trois fois par jour.
    Vu que c’est trés astringent, donc moins les pores de la peau dilatés, j’en ai mis dans ma crème de NUIT… gaffe, comme le Ratanhia teinte, on est couleur peau-rouge… mais ce nettoie très bien
    un plus là ; http://www.doctissimo.fr/html/sante/phytotherapie/plante-medicinale/ratanhia.htm

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s