La lavande fine, force tranquille de Mère Nature

Lavande1

Plante incontournable de l’herboristerie, que ce soit à travers la phytothérapie ou l’aromathérapie, la lavande a su séduire le monde, et ce depuis plusieurs millénaires. D’usages multiples, elle incarne à elle seule la pharmacie naturelle de base dont tout à chacun puisse avoir besoin.

Forte de ses multiples propriétés, nous verrons à quel point la lavande officinale est une plante particulièrement utile au quotidien.

De jadis à nos jours.

Lavande2Comme de nombreuses autres plantes, la lavande a une longue histoire derrière elle. Depuis l’Antiquité déjà, la lavande jouit d’une belle réputation tant son parfum est magnifique.
En Egypte, elle sera utilisée dans les soins corporels, comme parfum notamment. Elle sera d’ailleurs retrouvée dans la tombe du pharaon Toutankhamon. A ce titre, il est à noter qu’elle servait également à la préparation des herbes servant à la momification. Par ce biais, nous pouvons suggérer que les égyptiens connaissaient déjà ses propriétés antifongiques.

Dans le monde hellénistique, la lavande fait également parler d’elle. Pline l’Ancien et Dioscoride la mentionnent. Galien, quant à lui, l’intègre dans sa Thériaque (préparation sensée contrer venins et poisons).
Les romains voyaient en la lavande deux facettes : l’une purifiante et utile au quotidien, l’autre plus sulfureuse. En effet, durant cette Antiquité, les prostituées romaines se parfumaient fortement de lavande, signature de leur profession.
Cependant, il était courant d’utiliser la lavande pour parfumer le linge nettoyé.

Pendant la période médiévale, la lavande sera toujours utilisée, notamment pour parfumer le linge, héritage de la Rome Antique. A ce propos, le mot latin « lavare » signifiant « laver » donnera le nom « lavande » à notre plante, eu égard à son utilisation. Elle était autrefois nommée « Stechas ».
Plus tard, les bonnes dames qui nettoieront et parfumeront le linge à la lavande s’appelleront joliment « lavandières », terme toujours d’actualité, bien que la profession soit en voie de disparition.

Toujours pendant cette période, la célèbre abbesse Hildegarde de Bingen conseillera la lavande en ces termes :

« La lavande est chaude et sèche, sa chaleur est saine. Si on fait cuire de la lavande avec du vin ou si l’on n’a pas de vin, de l’eau et du miel, et qu’on en boit souvent, tiède, on apaise les douleurs du foie et du poumon, ainsi que les vapeurs de la poitrine. On obtient ainsi une connaissance pure et un esprit pur. »

Visionnaire, cette femme fabuleuse aura capté plus d’un message émanant de la lavande.
Cette belle plante sera donc également utilisée dans la thérapeutique.

Le Vinaigre des Quatre Voleurs, intègrera la lavande dans sa composition. Ce vinaigre permettra quelques sombres larcins durant la peste noire du XIVe (ou plus tard, selon les versions). Son pouvoir anti-infectieux était alors connu.

Plus tard (époque moderne), la lavande intriguera les savants qui s’empressent de découvrir ses vertus. Ils observeront scientifiquement son pouvoir anti-infectieux.

En 1759, les maîtres parfumeurs se forment en corporation à Grasse. Ils y feront récolter moult lavande pour les parfums qu’ils créeront.
D’ailleurs, à partir de ce moment, la lavande sera principalement utilisée pour la fabrication de parfum (pour l’Eau de Hongrie, ou encore l’Eau de Cologne). Mais les usages médicinaux persistent à travers les remèdes et astuces de « grands-mères ».

Aujourd’hui, la lavande fait son grand retour. Que ce soit en phytothérapie à travers les tisanes et les crèmes ou par le biais de l’aromathérapie. Sa distillation est toujours un fait français mais d’autres pays, comme la Bulgarie, s’y attèlent.

Véritable fleuron de l’aromathérapie, la lavande est particulièrement appréciée des adeptes, tant son utilisation recèle une quasi-totale innocuité.

Précisions botaniques :

A travers cet article, nous abordons la lavande fine (ou officinale/vraie), de nom latin Lavande3« Lavandula angustifolia ». Il est important de préciser, car plusieurs espèces de lavandes sont utilisées en herboristerie (lavande aspic, stechas, ou encore les lavandins etc.) et ayant des propriétés qui diffèrent quelque peu.

La lavande fait partie de la famille des Lamiacées, elle forme un petit buisson qui peut atteindre 90cm de hauteur. Ce buisson est formé de rameaux non ramifiés, ses feuilles d’un vert gris, presque argenté, sont lancéolées et opposées. Ses fleurs vont du violet pâle (lavande) au violet soutenu et se forment en épis. Elles sont particulièrement parfumées et embaument agréablement l’air autour d’elles.

Originaire du bassin méditerranéen, sa culture nécessite un sol plutôt sec et calcaire, mais s’accommode bien sur divers types de sols. Cependant, si vous la plantez dans une région où il pleut régulièrement, il ne sera pas utile de l’arroser.

Concernant son entretient, il est préférable de la tailler après floraison, en automne. Mais il est tout à fait possible de la tailler au début du printemps.
Pour ce qui est de la cueillette des fleurs, prélevez les épis floraux avant floraison complète. Veillez à laisser au moins 1/3 des fleurs pour permettre aux abeilles d’y venir butiner (le miel de lavande étant tout simplement excellent, tant d’un point de vue gustatif que médicinal).

La lavande fourni une huile essentielle issue des fleurs qui contient entre autre du linalol, de l’acétate de linalyle, de l’acétate de lavandulyle etc.

Usages thérapeutiques :

Venons en désormais aux propriétés médicinales de la lavande. Tout d’abord, la lavande est souveraine contre l’anxiété et les coups de stress en tout genre. Elle apporte un effet calmant et relaxant ainsi qu’une activité sédative très intéressante contre les problèmes d’endormissement.
Lavande4Une petite goutte dans le creux du poignet, puis frottée et respirée fera le plus grand bien. De même que diluée dans de l’alcool et vaporisée sur l’oreiller, elle facilitera le sommeil.

Cependant, veillez à ne pas trop doser l’huile essentielle. Autrement, ce serait l’effet inverse qui se produirait. Vous pouvez également respirer au flacon.

Toujours concernant le stress ou la « pression », la lavande, par son action neurotrope, pourra vous aider à maintenir vos forces durant une période où vous êtes particulièrement sollicité et où une tension nerveuse peut s’installer. Dans ce cas, vous pouvez sans hésiter opter pour un massage de la colonne vertébrale avec une dilution d’huile essentielle de lavande, à raison de 5%.

Elle aidera également à traiter les problèmes d’hypertension.

Sur la sphère cutanée, la lavande fine est particulièrement intéressante. Tout d’abord, grâce à son activité anti-infectieuse, elle sera utile pour désinfecter les plaies. Mais elle sera également parfaite pour aider à la cicatrisation (plaies et brûlures). De même, la lavande aidera au traitement de l’acné et des piqûres d’insectes, mais agira également contre les eczémas, le psoriasis, la couperose etc.

Régénératrice cutanée, la lavande accompagnera ces actions purifiantes.
Réaliser une crème fluide ou un gel en y ajoutant de l’huile essentielle à hauteur de 5 à 10% (pour un usage occasionnel) est tout à fait indiqué.
Vous pouvez également réaliser un macérât de fleurs de lavande dans du vinaigre de cidre, et utiliser ce vinaigre dilué dans l’eau du bain, pour bénéficier de ses propriétés percutané.

La dilution est conseillée mais il est à noter que l’huile essentielle de lavande présente une remarquable tolérance cutanée.

J’évoquais son action anti-infectieuse. En effet, la lavande pourra aider lors d’épisodes grippaux, en sirop notamment ou en brumisateur dans la chambre du malade. Les mycoses pourront être traitées grâce à son pouvoir antifongique (en association avec du Tea Tree, par exemple).
De plus, il est tout à fait possible d’utiliser la lavande contre les puces et autres parasites (attention aux dosages si vous souhaitez utiliser de l’huile essentielle sur vos animaux).

Elle pourra être utilisée comme antispasmodique ou pour calmer les digestions difficiles et les flatulences, associée à de l’huile essentielle de basilic tropical.

Enfin, l’huile essentielle de lavande fine aura un effet anesthésiant local et antalgique intéressant, pour cela, vous pouvez tout à fait réaliser une synergie avec de l’huile essentielle de menthe poivrée.

Du côté des propriétés psycho-émotionnelles, la lavande fine agit sur la sphère du cœur. Particulièrement maternelle, elle saura apaiser les craintes et les contrariétés affectives. Les personnes qui, par diverses angoisses, ont du mal trouver le sommeil pourront, en toute confiance, se lover dans le sein de cette nourrice de la Nature et se laisser bercer par son parfum des plus subtils.

La lavande fine, un « Couteau Suisse » :

Certains font l’analogie entre la lavande fine et le couteau suisse, tant ses utilisations sont multiples. Personnellement, je lui vois un côté un peu moins martial et lui attribue plutôt la qualité d’être universelle.
Parfaitement tolérée et d’usages multiples, elle semble être quasiment une panacée. En cuisine, elle s’illustre très bien également. Je vous ferai part, dans un prochain article, d’une recette de crème glacée à la lavande, un pur délice !
Soignant notre intérieur pour parfaire notre enveloppe extérieure, la lavande nous invite au paisible équilibre entre ce qui est en Haut et ce qui est en Bas.

L’Apothicaire.

Lavande5

Source :
– Jean Valnet, L’aromathérapie, se soigner par les huiles essentielles.
– P.-V. Fournier, Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France.
– Fabienne Millet, Le guide Marabout des huiles essentielles.
– A. Zhiri, D. Baudoux, Huiles essentielles chémotypées et leurs synergies.
André Bitsas, Aromathérapie corps et âme.
– Paul Ferris, Les remèdes de santé d’Hildergarde de Bingen.

Publicités
Cet article, publié dans Herbier, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s