La Valériane, libère des tensions nerveuses

Val1

Comme de nombreuses plantes encore utilisées dans la pharmacopée, la valériane à une longue histoire. Les traces que nous avons remontent son utilisation durant l’Antiquité, où elle était déjà bien connue du monde méditerranéen. Nous retrouvons sa mention chez Hippocrate, médecin grec du Vème et IVème siècles avant notre ère, et père fondateur de la médecine. En effet, déjà à son époque, il préconise l’utilisation de la valériane contre les insomnies. Dioscoride, médecin grec également, du Ier siècle après J-C nomme la valériane « φου (phou) », signifiant « mauvaise odeur », et nous verrons pourquoi.

A Rome, Pline l’Ancien en fait également mention, notamment en ce qui concerne l’effet relaxant de la valériane.
En latin, elle se nomme « Valere », terme qui signifie « Bien se porter ». Cela nous renseigne alors sur le statut qu’elle avait, et qu’elle laissera dans l’esprit des Hommes.
Donc, la valériane continuera d’être utilisée pour divers maux, durant le Moyen-âge. Elle sera considérée comme une panacée, à l’instar de la sauge, salvatrice, disait-on. La valériane se voit parée du nom de « Guérit-Tout », c’est dire à quel point elle avait bonne réputation, et ce, malgré son odeur très prononcée, voire nauséabonde, qui attire tant les chats. C’est d’ailleurs grâce à cette particularité qu’on l’appellera « Herbe à chat » (odeur, qui ne se développe qu’à partir du séchage du rhizome).
Les médiévaux utiliseront volontiers la valériane contre les nervosités, mais également contre les blessures. Cette dernière utilisation donnera le nom d’ « Herbe à la femme battue ».
Les Arabes, comme les Chinois, l’utiliseront contre la toux.

Val2L’abbesse bénédictine du XIIème siècle, Hildegarde de Bingen connait également le rhizome. Elle nous dit, dans son Causae et Curae :

« La valériane est chaude et humide. Pour guérir la goutte et la pleurésie, réduire de la valériane en poudre et en faire des pilules avec de l’eau, de la farine et du saindoux. En manger souvent. »

Le botaniste Fabio Colonna (XVI-XVIIèmes siècles) affirmera que la valériane permet de traiter les symptômes de l’épilepsie grâce à ses effets antispasmodiques. Il a fait cette constatation en usant de la valériane sur son propre cas.

Plus proche de notre époque, durant les deux grandes guerres qui s’étendent sur le monde au XXème siècle, la valériane sera utilisée par les soldats afin de réduire l’anxiété, épidémique sur le front.

La valériane (Valeriana officinalis), est une plante qui pousse avec aisance en Europe ainsi qu’en Asie. Elle est également présente en Amérique du Nord. Ses tiges, creuses, peuvent atteindre 1m de hauteur voire un peu plus, et ses feuilles sont opposées et dentées. Son rhizome, long, est la partie que l’on utilise. Il est récolté deux ans après la pousse de la plante. Comme nous le disions plus haut, c’est en séchant le rhizome, récolté en automne, que l’odeur si particulière se développe. Ses fleurs (floraison : juin-juillet) vont du blanc au rosé.
La culture de la valériane est aisée, il lui faut un sol humide et frais et ne nécessite pas d’entretien particulier.

La valériane contient une huile essentielle, de l’acide valérianique, des cétones, une résine ainsi qu’un alcaloïde (liste non exhaustive). Les scientifiques ont découvert récemment que les principes actifs sont efficients en synergie, et qu’une isolation d’un des composés n’apporterait pas les effets attendus.

Passons désormais aux propriétés médicinales reconnues aujourd’hui.Val3.1

Comme le titre de l’article l’indique, la valériane officinale est souveraine pour traiter de nombreuses pathologies liées à un désordre nerveux.
En effet, nous pouvons affirmer que la racine employée en décoction ou prise en gélule permet d’atténuer les crises d’épilepsie, accompagnant un traitement conventionnel. Cette action antispasmodique permet également de soulager les spasmes gastriques. Ces symptômes lorsque générés lors d’épisodes de stress ou d’angoisse sont traités autant que leur cause grâce à la valériane. Celle-ci, non seulement antispasmodique comme nous venons de le dire, est également calmante.

La valériane est donc particulièrement intéressante contre le stress et ses conséquences.
Effectivement, elle permet de traiter un certain nombre de problèmes liés aux angoisses, au stress, à la tension nerveuse. A ce titre, elle sera toute indiquée en cas de troubles du système cardiaque induits par une cause nerveuse (en association avec de l’aubépine, par exemple).
Mais aussi, contre l’hypertension lorsque celle-ci est liée au stress.
L’asthme nerveux pourra lui aussi être traité par la valériane. Les troubles du sommeil, les sautes d’humeur ou encore la fatigue chronique nerveuse (neurasthénie), trouveront remède chez cette racine : elle est équilibrante du système nerveux.

Les migraines autant que les céphalées moins fortes seront soulagées par la valériane. Contre ces maux, vous pouvez pourquoi pas l’associer à la reine des près.
Enfin, nous pouvons ajouter qu’elle est également antiparasitaire, fébrifuge et antinévralgique par voie topique.

Ce qu’il faut bien savoir à propos de l’usage de la valériane, c’est qu’elle est efficace rapidement, mais que la durée de traitement doit être allongée. En effet, la plupart des pathologies évoquées ici ont mis du temps à s’installer. Par conséquent, il est nécessaire d’avoir recours à un traitement de fond pour soulager ces problèmes et surtout, trouver d’autres moyens à mettre en œuvre quotidiennement  afin d’évacuer le stress (relaxation, activité physique, séance régulière de massage etc etc.)

En fonction de la pathologie à traiter, la prise de valériane pourra s’étendre sur 3 semaines. Les gélules sont conseillées. En dehors des désordres prononcés, la valériane pourra être consommée en décoction lors d’épisodes de stress, pour éviter les pathologies qui lui sont corollaires.

Quelques précautions concernant l’utilisation de la valériane. Au vu de ses propriétés sédatives, il est vivement déconseillé de prendre le volant après consommation de la racine. Toujours selon cette propriété, il ne faudra pas coupler la prise de valériane avec un autre sédatif/hypnotique issu de l’industrie pharmaceutique. Aucune étude n’a été réalisée chez la femme enceinte ou chez l’enfant, par conséquent, ces personnes ne devraient pas l’utiliser sans l’avis d’un médecin.

Pour terminer

La valériane officinale est donc une plante particulièrement intéressante et sur plusieurs niveaux. Nous l’avons vu, elle agit principalement sur le système nerveux. Celui-ci, lorsqu’il est en déséquilibre, provoque de nombreux désordres. Désordres qui ne facilitent pas le quotidien : problèmes cardiaques, hypertension, insomnies, fatigue chronique. Autant de maux dont souffrent de nombreuses personnes dans nos sociétés occidentales où le stress est parfois vécu quotidiennement. Pour son utilisation, si l’odeur vous rebute, n’hésitez pas à la consommer en gélules de poudre totale. Peu chère et efficace, il serait dommage de se priver des bienfaits qu’offre généreusement la valériane.

L’Apothicaire.

Val4

Sources:
– Jean Valnet, La Phytothérapie, se soigner par les plantes.
– P.-V. Fournier, Dictionnaire des plantes médicinales et vénéneuses de France.
– Paul Ferris, Les remèdes d Hildegarde de Bingen.

Publicités
Cet article, publié dans Herbier, est tagué , , , , , , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour La Valériane, libère des tensions nerveuses

  1. Chouette dit :

    merci pour cet article qui, comme les autres, est très intéressant. Tu ne parles pas de la teinture mère de valériane, qu’en penses tu ?

  2. L'Apothicaire dit :

    Bonjour Chouette!
    De rien, ravi que mes articles te plaisent. 😉

    Alors, pour la teinture mère, je pense que c’est une forme galénique appropriée pour utiliser la valériane. Je n’ai pas eu l’occasion de la tester sous cette forme, donc je ne peux te donner de retour à ce niveau.
    Mais je suis quasi certain que la teinture-mère de valériane est efficace. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s