Soap is the New Black : le savon au masculin

1

Bonjour lecteurs !
Me revoilà et je vous propose un nouvel atelier savon Chez l’Apothicaire ! Je vous avais autrefois touché un mot sur la saponification à froid à travers cet article.
Pour rappel, l’expression « saponification à froid » désigne la technique qui consiste à transformer des gras en savon, grâce à une lessive de soude. Le savon qui en résulte est entièrement naturel et enrichi en glycérine formée lors de la réaction chimique.

L’intérêt de la saponification à froid est d’utiliser des ingrédients naturels, qui n’agressent pas la peau, qui l’enrichissent grâce au surgraissage (qui est quasiment une règle en saponification). De plus, la technique permet une personnalisation presque sans limites. Bref, la saponification à froid n’a que du bon !

Pour le savon que je vous propose, j’ai repris les mêmes ratios d’huile que pour le savon aventurine (dont j’ai transmis le lien plus haut). Avec ces parts d’huiles, on obtient un savon très intéressant : il mousse bien et nettoie bien, il hydrate bien la peau. Partant de cela, je ne voyais pas l’intérêt de changer la recette de base.

En revanche, et c’est là que ça devient intéressant, j’ai réalisé des ajouts qui font de ce savon, un produit encore plus original.
Mais tout d’abord, pourquoi ce nom : « Soap is the new black ».
Pour les anglophones, c’est plutôt limpide. Pour les autres, j’explique.
C’est tout simple, l’expression « the new black » sert à désigner quelque chose qui est à la mode.
Alors, on pourrait traduire par « Le savon est la nouvelle tendance ».

Et, en effet, la fabrication de savon maison prend un peu plus d’ampleur. Je me rends compte sur le net que de plus en plus de personnes s’adonnent à cette pratique. Que ce soit à travers la refonte de savon, l’utilisation de paillettes, ou comme moi, la saponification à froid, on constate que cette mode se développe en parallèle au fait maison, d’une manière générale.

Mais le nom révèle également ce qui saute aux yeux : la couleur du savon.
De fait, je propose qu’on se penche sur la recette :

soap is chalk 2

Pour fabriquer ce savon, vous prendrez toutes les précautions requises : gants, lunettes etc. Vous trouverez le tutoriel de la fabrication du savon à froid sur le premier lien de l’article (voir plus haut).
Pour calculer les quantités d’eau et de soude par rapport aux quantités d’huiles, rendez-vous sur cet article où je vous propose un calculateur et vous explique comment l’utiliser.

Pour ce qui est de la trace, mixer pour obtenir une trace légèrement épaisse. À ce stade, prélevez une petite quantité de pâte de savon et versez-la dans un petit récipient. Vous y ajouterez le charbon végétal (qui se présente en poudre) et mélangerez soigneusement pour obtenir un beau noir. Lorsque c’est fait, ajoutez cette pâte colorée au reste et mixer à nouveau pour homogénéiser la coloration. Si ce n’est pas assez noir, prélevez à nouveau et ajoutez du charbon végétal.
Allez-y petites quantités par petites quantités avec le charbon, jusqu’à ce que vous obteniez la teinte voulue. Je considère qu’une petite quantité est une bonne pointe de couteau.

Une fois fait, mixez la pâte de savon afin d’obtenir un trace bien épaisse. Puis, vous prélèverez à nouveau une petite quantité de savon dans un petit récipient. Vous ajouterez une pointe de couteau de mica argenté. Mélangez manuellement et ajoutez au reste de la pâte. Homogénéiser cet ajout.

Sachez que le mica argenté est totalement facultatif, il est ici pour apporter un très léger scintillement au savon, c’est tout. Je ne préfère pas en mettre davantage, au risque de me retrouver avec un savon qui fasse briller la peau. Pour rappel, le mica est un colorant minéral se présentant en poudre micronisée.

Il est maintenant tant d’ajouter les fragrances. Là aussi, prélevez une petite quantité de savon dans votre récipient, et ajouter-les selon les proportions indiquées. À vous de voir les quantités que vous souhaitez mettre. Pour ma part, je n’ai pas trop chargé le savon en parfum, j’en ai mis juste assez pour qu’il soit bien parfumé, mais sans outrance.
Ajoutez-la ensuite au reste du savon, mélangez à la spatule une dernière fois pour répandre le parfum de manière homogène.

Désormais, il ne vous reste plus qu’à verser le savon dans votre moule et le laisser ainsi dans une pièce ni trop chaude ni trop froide et peu humide. Vous attendrez 24 à 48h avant de le démouler, le temps qu’il durcisse. Après l’avoir démoulé, vous le trancherez en barre et le laisserez curer 4 semaines avant de l’utiliser.

Je vous mets ci-dessous une étiquette sympathique, au style industriel, que vous pouvez imprimer pour ensuite l’apposer sur votre savon, et l’offrir. Cela donnera un « cachet » bien approprié au savon. (cliquez droit et enregistrez sous).

soap is label

Sur une page word, centrez l’image. Vous pouvez ainsi en réaliser toute une série, ligne après ligne. Une fois la page imprimée, il ne vous reste plus qu’à découper en bandelette et ceinturer le savon. Appliquez un point de colle au dos sur la bandelette pour la sceller, et le tour est joué !

Du point de vue olfactif, je trouve le parfum parfait pour ce que je voulais ! Je souhaitais un savon masculin, aux effluves un peu bruts mais non moins sensuels.
Le patchouli vient s’accorder parfaitement au cuir en lui apportant un habillage musqué, légèrement ambré.
Notons que la fragrance cuir ne sent pas le vieux bouc ! Elle est plutôt raffinée, un peu classe. D’autant que cette fragrance contient des notes de vanille.
Quant à l’herbe coupée, elle apporte une note plus fraiche et verte, pour contrebalancer la densité des notes de fonds. Le savon, à l’esthétique brute, porte alors le parfum du séducteur citadin aux traits délicatement fauves.

Voilà pour ce savon un peu spécial qui ravira certainement ces messieurs ! Concernant les fragrances, elles sont de qualité cosmétique, et sachez que vous pouvez les trouver aisément sur le net, pour des sommes dérisoires.
Maintenant, il n’y a plus qu’à s’y mettre !
Enjoy ! 🙂

L’Apothicaire.

2

Publicités
Cet article, publié dans Hygiène & Soins du corps, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Soap is the New Black : le savon au masculin

  1. Ping : Bourguignon (louclairou) | Pearltrees

  2. Missrimel dit :

    … curieuse de cette fragrance! Ca doit être bien sympathique!
    Tu as utilisé un moule ou ce magnifique marbrage est home-made?

    • L'Apothicaire dit :

      Oep! Lorsque je me savonne avec, le savon dégage une belle odeur de cuir, mais tempérées par les autres fragrances.

      Merci pour le marbrage, je n’ai pas utilisé de moule. J’ai simplement utilisé une baguette en bois pour brochette. 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s