Stick lèvres: pour un hiver sans gerçures

stick1
Bonjour les amis ! Vous vous demandiez sûrement où est passé l’Apothicaire ? Alors me revoilà ! Oui, j’avais beaucoup de travail ces derniers temps qui m’a demandé pas mal d’investissement, alors j’ai préféré m’occuper de ces choses. Mais je profite de cette accalmie pour vous proposer une petite recette et comme d’habitude, elle sera assez simple, naturelle et sacrément efficace.

Le titre de l’article et sa petite photo coupe net tout suspense, alors trêve de bla bla et entrons dans le vif du sujet, si vous le voulez bien. 😉
Nous sommes entrés en hiver et les températures font parfois le saut de l’ange. Nous avons alors ressortis notre bienaimé trio gants/écharpe/bonnet. Seulement, parfois cela ne suffit pas.
En effet, qui n’a jamais eu les lèvres toutes sèches et gercées, meurtries par la rudesse d’un air sec et glacé ? La plupart du temps, nous nous armons de l’habituel Labello pour affronter l’hiver.
Mais, personnellement, je n’aime pas trop. D’une part, je le trouve trop gras, d’autre part, sa composition ne me séduit pas… Eh oui, entre hydrocarbures et polymères synthétiques le produit ne me donne pas envie de le mettre sur ma bouche…

Quoi qu’il en soit, la réalisation est facile, c’est un simple baume. Voyons alors la formule en détail.

formule stick

Modus operandi :

Tout d’abord, pesez tous vos ingrédients et placez-les (sauf l’arôme) dans un contenant résistant à la chaleur (un simple petit bécher en plastique suffira). Puis, faites fondre le tout au bain marie. Une fois que les gras solides sont fondus, sortez le tout du bain-marie et ajoutez l’arôme. Pour celui-ci, il faut que l’arôme soit liposoluble (soluble dans l’huile). Dosez-le selon votre convenance. Mélangez pour l’homogénéiser. Enfin, il suffit de couler l’ensemble dans un moule « stick ». N’attendez pas pour cette étape, car le mélange durcit assez vite. Maintenant qu’il a refroidi et qu’il est bien dur, vous pouvez l’utiliser !

stick2
C’était hyper simple, non ? La seule difficulté : avoir le flacon « stick » pour couler le baume. Mais si vous avez un vieux stick qui ne vous sert plus, vous pouvez le nettoyer pour le réutiliser. Veillez simplement à ce qu’il n’y ait pas de trou au fond.

Si on se concentre deux secondes sur les ingrédients, on comprend que l’association cire de soja/cire d’abeilles/acide stéarique donne du corps au baume et permet d’adoucir la peau et d’y déposer une fine pellicule. Ainsi, les lèvres sont protégées. Si vous n’avez pas d’acide stéarique, rehaussez la proportion de cire d’abeilles.

L’huile d’argan est revitalisante et nourrit profondément les cellules. Sa teneur en vitamine E est un plus non négligeable. De surcroît, elle va protéger les lèvres. Elle va assouplir la peau, permettant d’éviter les gerçures.

Le caprilys permet d’apporter une belle glisse sur la peau, mais surtout, évite la sensation de gras sur les lèvres et évite que celles-ci brillent. Pour moi, c’était un point très important. Et je pense que c’est le cas de tous les mecs qui utilisent un stick lèvres : le gras. On n’a pas envie d’avoir l’impression de s’être mis du gloss. Ici, c’est tout le contraire ! Il « matifie » les lèvres : parfait.

Pour ce qui est de l’arôme, choisissez celui que vous aimez. Vous pouvez opter pour une huile essentielle. Ici, je ne voulais pas utiliser une essence d’orange, car elle est photosensibilisante. Sachant que vos lèvres seront exposées au soleil, ce ne serait pas un chois très judicieux.
J’ajoute qu’il est nécessaire, comme évoqué plus haut, d’employer un arôme qui puisse se solubiliser dans l’huile, autrement il ne s’incorporera pas au baume… Et si vous ne souhaitez pas en mettre, ce n’est pas un problème.

Voilà, vous avez désormais la formule d’un stick efficace, confortable, simple à faire et qui dure longtemps. Maintenant, vous pouvez affronter le froid !

L’Apothicaire. 🙂

stickfin

Publicités
Cet article, publié dans Hygiène & Soins du corps, est tagué , , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Stick lèvres: pour un hiver sans gerçures

  1. lulu dit :

    Merci beaucoup.
    Désolé mais j’ai pas compris ce qu’était exaxtement le capryls?
    Sinon on peut mettre sela dans les tout petit pot metalique de cosmetiques?
    🙂 merci

    • L'Apothicaire dit :

      Bonjour,
      Le caprilys est un acide gras issu du coco. Sa particularité est d’offrir un toucher très sec, quasiment impalpable. Ce qui est intéressant lorsqu’on souhaite intégrer un gras dans une recette sans pour autant vouloir un effet brillant, voire poisseux.

      Autrement,oui tu peux mettre la préparation dans un petit pot métallique. Ici, le tube est préféré car plus pratique. 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s