Détox: entre mensonges et vérités

vegbody
Hello la compagnie ! J’espère que vous passez de bonnes fêtes en compagnie de ceux qui vous sont chers en cette fin d’année. Qui dit fin d’année, dit repas copieux. Tout le monde se lâche, et vous avez raison, il faut bien savoir profiter des petits moments de bonheur en bonne compagnie. Mais qui dit repas copieux, dit aussi apparition de produits « détox » sensé vous nettoyer de fond en comble après quelques excès que l’on s’autorise. Et justement, j’aimerai aborder cette mode de la « détox » avec vous, pour essayerde démêler le vrai du faux et y voir nettement plus clair.

On lit tellement de choses séduisantes là-dessus, si bien que la « détox » paraît miraculeuse et prometteuse. Mais qu’en est-il réellement ? Sommes-nous face à une grotesque arnaque ? Y a-t-il une validité scientifique derrière tout ça ? Ensemble, tentons d’y répondre.

La détox : réalité ou effet de mode ?

food-additivesLà est toute la question. Mais tout d’abord, il faut comprendre ce que signifie « détoxifier », « détoxiner ». Ces vocables sont synonymes d’épurer, de nettoyer. Vous l’aurez compris, la détox vous permet de nettoyer votre corps.
Mais le nettoyer de quoi ? Des toxines. Mais là aussi, que sont les toxines ?
Les écotoxicologues nous renseignent et nous disent qu’il s’agit de substances sécrétées par des bactéries (je synthétise fortement). Sachant que nous avons environ 100 000 milliards de bactéries dans le corps, et que celles-ci produisent potentiellement des toxines… ça fait beaucoup.
Sauf qu’ici, je viens de parler des toxines sous l’angle biochimique stricto sensu.

Dans le langage courant, le terme toxine est particulièrement vague. Il nous renvoie au mot « toxique », à quelque chose qui n’est pas désiré et qui est néfaste pour soi. Certes.
Alors sous ce vocable fourre-tout, on peut y placer ce qu’on veut : substances toxiques présentes dans l’air, dans l’eau, dans le sol, dans notre alimentation, dans nos produits d’hygiène, dans nos produits de santé etc. Bref, ils sont partout. À supposer que ce que nous consommons (alimentation/hygiène/santé) soit issus de l’industrie « conventionnelle » peu soucieuse de la nature des produits qu’elle emploie.

Après un tableau dépeint de la sorte, nous sommes tout à fait en droit de nous affoler. Mais, n’oublions pas que notre corps est doté d’organes formidables. Les émonctoires. Que sont-ils ?
Ces organes sont en quelque sorte les usines qui traitent les « déchets » dont notre corps ne sait que faire. Ces émonctoires sont le foie, les reins, les poumons et la peau, principalement. Ils (le foie et les reins surtout) métabolisent bon nombre de substances que nous consommons et mènent vers la sortie ce qui n’est pas utile à l’organisme.
Prenons pour exemple la vitamine C. Les émonctoires vont l’assimiler et la diriger vers tout l’organisme pour que celui-ci puisse en profiter. Et s’il y a plus de vitamine C que nécessaire, celle-ci sera éliminée par les urines.
Ici, j’ai pris l’exemple d’une chose initialement utile. Mais dont l’excès « inutile » est éliminé.

Pour ce qui est des « toxines », celles-ci sont directement éliminées par les émonctoires.
Ces derniers sont « là » pour ça.
Concentrons-nous alors sur les pollutions que j’ai cité plus haut et que les méthodes « détox » visent tout particulièrement. Si on reprend le principe de la détox, on comprend que derrière, se cache l’idée que les émonctoires ne font pas leur boulot correctement. Grossière erreur.
Si un émonctoire ne fait pas son travail, c’est qu’il est défaillant et ce n’est pas une cure détox qui le soignera. Dans ce cas là, le premier réflexe et de consulter un médecin d’urgence. Votre vie en dépend.

Et, à ce que je sache, toutes les personnes qui pensent que leurs émonctoires ne font pas leur job ne sont pas alités à l’hôpital ? Alors, est-ce que leurs émonctoires sont réellement défaillants ? Non.

De fait, pourquoi vouloir se « détoxifier » ou « détoxiner » si vos émonctoires fonctionnent aNaToulouse, cocktail detox 4parfaitement ? Là, je n’ai pas la réponse… et je crois qu’il n’y en a aucune qui soit scientifiquement argumentée. La vérité est ailleurs comme dirait l’autre.
J’ai décidé de pointer du doigt ces erreurs qui sont légions, notamment sur le web. En effet, on peut facilement tomber sur des articles vantant tel ou tel jus de légume ou de fruit sensé vous nettoyer de l’intérieur, ou encore des eaux dans lesquelles ont infusées des tranches de concombre accompagnées de citron. Eau à boire à jeun, pour vous nettoyer qu’ils disent…
À en croire ces articles, votre corps détient une tuyauterie encrassée, dont les remèdes détox jouent le rôle du Destop. ^^

Et je suis totalement opposé à cette vision du corps et à ces fausses croyances. Car oui, ce ne sont que des croyances reposant sur du sable…
Aux côtés de ces breuvages magiques, on trouve des régimes alimentaires détox, tout aussi absurdes les uns que les autres. C’est le cas des monodiètes : cure de raisin ou de pommes ; le cas également des régimes citron, ou tout simplement des jeûnes où vous ne buvez que de l’eau ou de la soupe.

Ces façons de s’alimenter, même sur une courte durée, sont tout simplement dangereuses et sans fondement.

Là, je ne vous expose que ce qui est en vogue et que l’on retrouve régulièrement dans les magazines. Je ne vous ai pas parlé des « outils » qui vous permettent de vous détoxiner. Certains marchands du temple n’hésitent pas à vendre des patchs à coller sur la plante des pieds. Le tout connecté à une bassine via des électrodes. L’idée est de décharger votre corps des toxines via vos pieds dans de l’eau… no comment….

Bref, vous l’aurez compris. Initialement, la détox ne sert à rien. Vos émonctoires fonctionnent bien et rien n’ira venir nettoyer votre organisme, comme le ferait une crème à récurer sur vos vieilles casseroles.
Mais alors, tout ce qu’ils disent sur les plantes, fruits et légumes est faux ? Hmm, ce n’est pas aussi simple.

De la vérité naît le mensonge.

herbalOui, il existe de nombreuses plantes, fruits et légumes qui agissent sur les émonctoires. Nous pouvons citer quelques exemples. La coriandre, le pissenlit, la fumeterre, le citron agissent principalement sur le foie. Le thé, l’aubier de tilleul, la pastèque agissent sur les reins. Le coquelicot, la molène, le tussilage on un faible pour les poumons.

On retrouve très souvent ces végétaux dans les remèdes miracles sensés vous nettoyer. Qu’en est-il réellement ? Ces plantes ont une réelle action sur les émonctoires. Seulement, les adeptes des cures détox détournent ces propriétés et leur donnent un tout autre sens. Parfois volontairement, parfois pas. Si ces plantes ont un effet sur les émonctoires, mais que leur rôle n’est pas de nettoyer l’organisme. Quel est leur véritable rôle ?

C’est là que nous touchons du doigt la substance même des thérapies alternatives et naturelles : le terrain. Je vous avais expliqué cette notion par ailleurs, mais je la reformule. Le terrain englobe votre organisme entier, ses métabolismes ainsi que votre psyché. Un terrain déséquilibré est propice aux maladies. L’idée, avec les plantes médicinales, est de préserver l’équilibre de ce terrain. Car les plantes peuvent améliorer les métabolismes, peuvent soutenir les organes et optimiser leur fonctionnement.

C’est ici que l’on peut faire le lien avec toutes les plantes sensées vous « nettoyer ». En réalité, ces plantes agissent comme soutiens aux émonctoires. Ces émonctoires sont le siège de nombreux métabolismes (transformations, pour simplifier). Je l’ai déjà dit plus haut, vos organes fonctionnent bien. Mais, notre société actuelle fait que nous sommes confrontés à de nombreux polluants, tous les jours. Les organes peuvent éliminer ces polluants. Mais, les organes ont leur rythme. Un rythme qui n’est parfois pas adapté à la cadence d’entrée des polluants dans votre corps.
Ceux-ci peuvent « s’accumuler ». Disons qu’ils circulent, le temps d’être traités et éliminés. Toutefois, ils sont éliminés assez rapidement, mais pour cela, vos émonctoires fournissent un gros effort. Via les plantes, l’objectif est d’optimiser leur fonctionnement : de le faciliter, en quelque sorte.

Et cette théorie se vérifie en regard des propriétés des plantes dites « détox ».
Les plantes agissant sur le foie permettent de produire plus de bile et de l’évacuer plus rapidement.
Les plantes agissant sur les reins permettent de drainer plus facilement l’eau et de l’éliminer plus rapidement.
Les plantes agissant sur les poumons permettent de produire assez de mucus, de le fluidifier et de l’éliminer.

Vous aurez compris que ces plantes ne sont que des soutiens. Des alliés d’importance. Mais leur rôle s’arrête là. Ces plantes n’iront pas dans votre sang pour le purifier. Votre foie, vos reins et vos poumons le font très bien. Par contre, ces plantes vont soutenir ces organes, leur permettant de tenir le rythme sur la longueur. Utiliser des plantes qui soutiennent les émonctoires est intéressant durant des périodes où vous les sollicitez plus que d’ordinaire : repas copieux, surconsommation de viandes, cigarette, produits de synthèse, exposition aux pollutions etc.

Mais, comprenez que l’utilisation de ces plantes n’est pas une fin en soi. Elle doit être ponctuelle. Ce qui implique qu’il faille faire le bilan de son hygiène de vie et voir ce qui va et ce qui ne va pas. L’objectif est d’éliminer de son hygiène de vie tout ce qui implique une « consommation » de polluants divers, de toxines, pour reprendre le terme. Cela, dans le but de voir peu à peu disparaître tous ces polluants de notre société actuelle.

Finalement, que retenir ?

Tout cela n’est que mon point de vue, basé sur une réflexion elle-même fondée sur des informations médicales claires et vérifiées. La détox est un mythe. Aucune plante ne va vous nettoyer de l’intérieur. Hormis les plantes antibiotiques, antivirales et antifongiques : ces plantes ne font que tuer les microbes, mais ces actions ne concernent pas l’élimination par les émonctoires.
De fait, il faut retenir que oui, les plantes peuvent vous aider à éliminer, mais que cette élimination est toujours réalisée par les émonctoires. Qu’en réalité, ces plantes ne font que faciliter et optimiser leur action.

In extenso, il faut comprendre que beaucoup d’affirmations gravitant autour de la « détox » sont également fausses. Désolé de décevoir certains, mais non, la « détox » ne vous fera pas maigrir. Non, la « détox » n’effacera pas votre cellulite. Non, la « détox » ne vous rajeunira pas.

Je rappelle également que, si vous avez une hygiène de vie saine, id est, alimentation équilibrée et variée, activité physique. Que vous ne vous exposez pas trop aux polluants divers du quotidien, vous n’avez pas besoin d’optimiser et faciliter votre élimination. Celle-ci se fait très bien.

Enfin, je vous invite à rester vigilent la prochaine fois que vous lirez ou entendrez des choses sur la « détox ». Soyez même vigilent vis-à-vis de ce que je viens de vous dire tout le long de l’article. Il suffit de veiller à ce que vous lisez soit un tant soit peu argumenté et de savoir rester critique.

L’Apothicaire. 🙂

detox-juice_article_new

Iconographie:
– secure.teeccino.com
– institutefornaturalhealing.com
– 3.bp.blogspot.com
– accidentaltravelwriter.files.wordpress.com
– capitalfm.co.ke

Publicités
Cet article, publié dans Alimentation, est tagué , , , , , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

6 commentaires pour Détox: entre mensonges et vérités

  1. Ey@el dit :

    « L’utilisation de ces plantes n’est pas une fin en soi. Elle doit être ponctuelle. » Voici une affirmation que je plébiscite pour l’avoir mainte fois répétée. Cet article est vraiment intelligent et remet bien les choses en place. Bravo à vous et bonne continuation.

  2. lulu dit :

    Bonjour. Et quand on a divers problème digestif et que ni les médicaments des médecins, ni les cure de charbon, de magnésium ni l’hôpital ne sait ce que c’est et quand dit savoir n’arrive pas à le guérir ?!
    Donc d’après vous il n’y a pas de plantes qui nettoie des métaux lourds?
    Merci bonne soirée

    • L'Apothicaire dit :

      Bonjour,
      Avez-vous consulté un allergologue ?
      De quels types de problèmes digestifs parlez-vous?

      Les plantes n’ont pas le même rôle que le savon sur la saleté. Donc, c’est le corps qui va épurer le sang. Certaines plantes « pourraient » avoir un effet contre les métaux lourds, mais toujours via les émonctoires.

      😉

      • lulu dit :

        Coucou. Non j’ai été à l’hôpital, j’ai pensé qu’en plus de la fibro et colo ils feraient les testq d’allergies, enfin je leur en ai parlé mais 8 mois plus tard toujours pas de nouvelles lol. Divers problème :crampes, gonflement abdominale (sur le côté droit), constipation, flatulences, diarrhée bref super génial…heureusement que je suis célibataire pour l’instantané MDRRR j’en suis à mon deuxième médoc contre constipation, le premier durée 2mois et n’a pas résolu le problème, là c pour 3mois!! :/

  3. Ji dit :

    Bonjour,
    Je vous rejoins lorsque vous affirmez que le terme de détox est utilisé à tout bout de champ et surtout utilisé comme un terme marketing pour vendre des patchs et jus divers. Toutefois je vous vois sceptique sur les techniques qui visent a retirer des dépolluants,toxines accumulées dans le corps lorsqu’on n’a pas forcément mené une vie parfaite type légumes/fruits + sport. Quelle est votre position par rapport au nettoyage de la vesicule biliaire et du foie par Andreas Moritz ou du docteur Kousmine?

    • L'Apothicaire dit :

      Bonjour,

      Si vous lisez bien l’article, je dis que les plantes utilisées dans les « détox » sont principalement des plantes cholérétiques, cholagogues ou diurétiques. Ces fonctions sont avant tout exécutées par les émonctoires. Ce que je dénonce est le discours véhiculé autour de la détox qui veut que le corps soit sale de l’intérieur parce que l’on mange mal et que les émonctoires fonctionnent mal.
      Ce que je dis alors c’est qu’effectivement, notre alimentation est à revoir. Cependant, les émonctoires fonctionnent parfaitement. Dans le cas contraire, il faudra consulter d’urgence car les émonctoires sont des organes vitaux. Un mauvais fonctionnement de l’un d’eux peut être fatal.

      Cependant, les plantes utilisées par la « détox » permettent de donner un coup de pouce lorsque les organes émonctoires sont beaucoup trop sollicités en peu de temps. Sur le long terme, il faut revoir l’alimentation car employer des cures détox en parallèle à une alimentation peu saine n’est qu’un pis-aller.

      Pour ce qui est de la cure de Moritz, elle ne fait qu’employer des plantes principalement cholagogues. Il y a donc une efficacité certaine. En revanche le discours « ton corps est sale de l’intérieur » me déplaît comme pour les autres cures.
      Pour ce qui est de la cure de Kousmine, elle est davantage plébiscité pour ses effets sur la perte de poids. Comme je l’ai dit dans l’article, et je le maintiens, c’est un assez piètre leurre. Il faut arrêter de promettre monts et merveilles aux gens, cesser de leur mentir et aller à l’essentiel : les plantes aident, soutiennent, mais c’est à l’individu de faire l’effort de bien manger.

      Bien à vous.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s